Team Animautopia - Portrait #10

Animautopia, c'est une équipe composée de professionnels experts dans leur domaine, qui partagent tous une éthique commune tournée vers le bien-être animal et la bienveillance.


Nous avons aujourd'hui le plaisir de vous présenter Catherine Sadoun Haillard, qui intervient dans la partie Psychologie du module Humain de notre cursus de Comportementaliste.


Catherine, peux-tu nous raconter ton parcours en quelques mots ?

Élevée entourée d’animaux, je me suis toujours intéressée aux questions soulevées par la relation et la communication qu’elles soient intra ou interspécifiques. Après deux vies professionnelles loin du monde animal, j’ai décidé il y a 13 ans un retour aux sources. Je voulais pouvoir faire cohabiter mon intérêt pour les relations humaines et ma passion pour le monde animal. J’ai donc repris le chemin de l’école et de l’université pour devenir Comportementaliste Chien puis IMA et Psychopraticienne en Thérapie Brève. En 2013, j’ai créé mon Association ARGOS dans le but de promouvoir et de contribuer à la professionnalisation des pratiques et des métiers concernés par la relation entre l’humain et l’animal. C’est dans ce cadre que j’exerce aujourd’hui via mon Association l’activité de Zoothérapeute auprès de personnes fragilisées, aliénées ou marginalisées.


Pourquoi avoir rejoint l'équipe d'Animautopia et choisi de travailler en tant que formateur ?

J’étais déjà formatrice dans mes précédentes activités et j’ai toujours adoré cela, je continue d’ailleurs de me former moi-même en permanence. Après un certain nombre d’années de pratique comme comportementaliste puis IMA et Psychopraticienne en Thérapie Brève, j’avais envie de transmettre mes connaissances et de retrouver ce plaisir d ‘enseigner. Je connaissais la réputation d’excellence d’Animautopia et Gwendoline m’a offert cette opportunité en me demandant d’élaborer et d’animer un module de Psychologie Humaine pour les futurs comportementalistes.


Que préfères-tu dans ton métier ?

Dans mon activité de zoothérapeute, que j’exerce maintenant exclusivement en milieu carcéral, c’est la richesse des échanges humains, la possibilité de réduire l’isolement émotionnel, affectif, relationnel et social de personnes particulièrement isolées, stigmatisées, fragilisées. C’est aussi de participer à leur reconstruction personnelle et à leur réinsertion sociale.

Dans mon activité de formatrice c’est de partager mes connaissances, en l’occurrence en matière de relations humaines, de faire toucher du doigt l’importance de la prise en compte de l’humain dans les métiers liés à l’animal. C’est aussi de participer à la formation de futurs professionnels capable de solutionner les problématiques dans les relations humain-animal dans le respect de chacun. Sans parler de la diversité et de la qualité des échanges humains.


Quels animaux partagent ta vie ?

Aujourd’hui, je partage ma vie avec Keny, un épagneul breton que j’ai adopté à 1 an et qui est depuis près de 10 ans mon ami, mon compagnon de route et mon collègue de travail. C’est un chien très proche de l’humain qui est un extraordinaire partenaire, sa capacité à ressentir les émotions de l’humain et à y répondre spontanément de façon toujours adéquate ne cesse de m’impressionner. C’est grâce à lui que s’ouvrent les portes de la communication et de la relation.

Les deux chats de Charlotte de Mouzon


42 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout