Le choix du ....(roi) chien

Mis à jour : 20 déc. 2019

On ne va pas parler de comment choisir son chien (le titre est trompeur, je vous l’accorde !)..mais du choix que l’on laisse (ou pas) à nos chiens, dans la vie de tous les jours.

« Non mais attend, on va faire notre vie en fonction du chien non plus ! ».

Cette phrase, je pense que nous, professionnels, nous l’entendons assez régulièrement en rendez vous.

Nous avons tendance à penser que le chien DOIT s’adapter à notre vie coûte que coûte ( je ne mets pas tout le monde dans le même panier bien sûr, je parle de tendances J).

Le chien DOIT nous obéir.

Le chien DOIT nous écouter.

Le chien DOIT nous aimer.

Le chien DOIT aimer les autres chiens.

Le chien DOIT aimer la voisine que j’adore.

Le chien DOIT aimer être caressé.

Le chien DOIT sortir à n’importe quelle heure, même en pleine nuit, quand on le réveille.

Le chien DOIT aboyer sur le voleur, mais pas sur Ginette, ma voisine (vous savez celle que j’adore).

Le chien DOIT savoir que quand j’ai un tailleur, il ne DOIT pas me sauter dessus, mais quand j’ai pas tenue de sport, là il peut.

Le chien DOIT manger à heure fixe.

Le chien DOIT marcher tout le temps à la même allure (chihuahua/ dogue allemand même combat)

Le chien DOIT marcher toujours du même côté.

Le chien DOIT s’asseoir avant de traverser, de manger, de passer la porte, de dire bonjour..

Le chien DOIT toujours être content (même quand Ginette (encore elle !) le shampouine la tête en guise de caresse)

Le chien DOIT résister au rôti posé sur la table basse (alors qu’il a un odorat 100 fois plus développé que le nôtre)

Je continue ? Je n’aurai pas assez d’une page.

Revenons sur ces devoirs.

Dans nos cultures, on a tendance à penser que le chien doit faire tout ce que l’humain lui demande ordonne. Mais pourquoi ?

Le chien est un être sensible, avec des émotions, une personnalité, des envies, des besoins, des goûts, sa propre vision du monde.

Et si on essayait de plus l’écouter ? Plus lui laisser le choix ? Et si il a envie de prendre un autre chemin de balade ? Et si il dit qu’il n’apprécie pas la caresse de Ginette (en grognant, en fuyant, en aboyant, en se couchant, en détournant le regard, en détournant la tête, etc..) Est ce grave ? Ou cela fait il juste partie du respect et de l’écoute mutuelle ?

En apprenant à mieux communiquer, mieux écouter, mieux observer notre chien, notre relation ne peut en sortir que meilleure. En acceptant que notre chien ait ses envies, ses goûts et qu’il les exprime, nous faisons un grand pas.

En se mettant un plus à la place de notre chien (imaginez vous avec 10 boîte de chocolat sous vos yeux et que vous n’avez pas le droit d’y toucher, comment vous sentiriez vous ?) Vous seriez tenté ? C’est normal ! Et bien mettez le rôti hors de la vue du chien en premier, veillez à ce qu’il est bien mangé avant (comment êtres vous face à la nourriture, quand vous avez l’estomac vide ?!) et soyez cohérents ! On ne donne pas à table un jour, et le lendemain, on refuse !

Lorsque l’on voit un chien, on se retient de le shampouiner, le caresser à tout va. Comme nous, chaque chien est plus ou moins tactile. Il nous parle, avec son langage. Apprenez à le décoder !

En bref apprenons à mieux observer nos chiens, aménager nos espaces de vies pour que chacun puisse vivre sereinement, écoutons nous et cessons de vouloir tout et tout de suite de nos chiens. Chaque chien est différent. Apprenons à demander plutôt qu’ordonner.

La coopération cela s’obstient entre deux individus qui ont un intérêt et une envie de le faire. L’obéissance cela s’impose, sans laisser de choix.

Chez vous, comment cela se passe t il ? Est ce que vos chiens ont ils plus souvent le choix ou plus souvent des devoirs ?


Romy Sauvageot, comportementaliste spécialiste du chien et formatrice Animautopia

www.chatschiensethommes.com


Vous avez aimé cet article ? Likez, partagez, échangez !

0 vue

©2019 by Animautopia. Tous droits réservés                                                                  Mentions légales  &  CGV

  • Noir Icône Instagram