Votre chat est-il normal ?

Dernière mise à jour : 28 nov. 2020


- par Sonia Paeleman, comportementaliste spécialiste du chat -


Parmi les raisons qui poussent des personnes à s'inquiéter de certains comportements de leur chat, et qui les conduisent à consulter un.e professionnel.le, il y a souvent cette question : « mon chat est-il normal ? ».


Il est tout à fait légitime de se préoccuper de ce qui nous questionne, nous inquiète, voir nous dérange chez nos animaux-compagnons. Pour répondre à cette question, il est nécessaire de clarifier ce que l'on pourrait entendre par « normal ». Et parfois c'est là que les choses se compliquent un peu.


« Normal » signifie communément « dans la norme », c'est à dire un état répandu, moyen, considéré dans l'ensemble comme une règle à suivre. Et c'est ici que survient souvent le hic, car on peut considérer que la norme varie selon le point de vue où l'on se place. Ici en l'occurence le nôtre versus celui de Minet.



En effet, beaucoup des comportements du chat gênants pour l'humain, et donc potentiellement considérés comme anormaux, sont au contraire tout à fait normaux et en cohérence avec le fonctionnement félin. Le seul problème de ces comportements c'est qu'ils s'expriment dans l’environnement organisé par l'humain chez lui, sans quoi personne ne trouverait rien à y redire.


On pourra le plus fréquemment s'entendre sur ce qui serait la marche « normale » de l'organisme, et dans ce cas plus facilement qualifier « d'anormal » des problèmes pathologiques, qui font que le chat ne « fonctionne » pas correctement du point de vue physique. Il n'est pas considéré comme normal qu'un chat ne mange plus, qu'il vomisse ou qu'il saigne par exemple. Dans ce cas ce n'est pas une question de point de vue mais bien une réalité objective s'il en est.


Mais dans certains cas ce sont des comportements indésirables qui sont qualifiée d'anormaux, c'est là que la nuance intervient, et qu'il nous faut peut-être décentrer notre regard.


Voici quelques exemples :


Mon chat est-il normal s'il fait ses griffes sur mon canapé ?


> Bien-sûr ! C'est un comportement fondamental pour l'espèce, nécessaire à son équilibre, et plus ou moins développé selon les individus et le milieu dans lequel ils vivent.


C'est une manière pour le chat d'évacuer des tensions physiques, psychiques, et de déposer des marques nécessaires (pour lui) dans son environnement. Il est donc sur le principe tout à fait incongru de vouloir l'empêcher si on veut son bien, mais dans la réalité peu d'entre-nous sont prêts à sacrifier leur sacro-saint canapé sans broncher pour préserver l'équilibre physiologique de leur Minet chéri. Un équipement en griffoirs bien pensés s'impose donc.



Mon chat est-il normal s'il fait pipi en dehors de la litière ?:


> En dehors des cas où la cause est médicale, et même si cette réponse peut paraître un peu provocatrice, finalement on pourrait dire que oui !


Et même au contraire on peut considérer qu'il n'y a rien de « normal » pour un chat à aller faire ses besoins dans un bac en plastique organisé de manière plus ou moins pertinente ou confortable du point de vue félin. Dehors le chat éliminera aux endroits choisis en fonction de différents critères qui lui sont propres, dans du sable, de la terre meuble, contre un mur, un arbre, parfois dans l'herbe. L'opération aura lieu à l'air libre, sans restriction de mouvements, dans un endroit rassurant et choisi pour pouvoir surveiller les alentours. S'adapter aux maisons de toilettes qui répondent plutôt aux besoins des humains (couvertes, fermées, désodorisées...) relève, je trouve, d'une adaptation époustouflante qui n'a rien de normale!

Dans les situations où c'est l'inconfort, le stress ou le mal-être qui conduisent le chat à éliminer dans le logis en dehors de la litière, on peut aussi considérer que c'est certes indésirable pour l'humain mais normal dans la situation. C'est un comportement adaptatif qui permet au chat d'essayer de se sentir mieux, et en employant les grands mots, de survivre dans un environnement pas toujours très bien adapté à ses besoins.


Est-il normal que mon chat me griffe et me morde ?


> Au risque de choquer, on peut dire que dans un grand nombre de cas, oui, sans aucun doute.


En cas de cause médicale, disons par exemple une douleur articulaire dont souffrirait Minet dans le bas du dos, il est normal qu'il puisse vous mordre quand vous le caressez à cet endroit : il souffre et vous lui faites mal quand vous le touchez, sa réponse est un réflexe et destinée à vous faire cesser.



Si votre chat vous mord ou vous griffe pour vous mettre à distance parce que dans votre vie ensemble il est parfois réprimandé, puni, molesté, ou au contraire envahi, sur-sollicité, touché sans consentement, là aussi sa réponse, en tant qu'être sensible, est on ne peut plus normale. : son intégrité physique est en cause. Il existe beaucoup de malentendus dans la communication, tactile en particulier, entre l'humain et le chat, qui sont à l'origine de réponses agressives du félin, et même si vous ne saisissez pas sur le moment la raison de l'attaque, le plus souvent elle existe. Je ne crois pas beaucoup au chat « agressif » intrinsèquement, sans raison, c'est plutôt rare (hors cause neurologique)... Le stress, le confinement, la peur, l'irritation, le rationnement alimentaire, une cohabitation difficile avec un congénère, un chien, un enfant très sollicitant etc. peuvent aussi être des facteurs dans le déclenchement des conduites agressives. Rien d'anormal donc dans ces situations, où le chat est acculé à mordre ou à griffer pour évacuer des tensions, se faire comprendre ou se protéger, même quand l'explication est subtile.


Ces trois exemples ne sont que quelques-uns parmi d'autres, fort nombreux, où le chat et ses comportements sont tout à fait normaux dans un contexte ou une situation donnés mais mal perçus voir incompris par les humains. Beaucoup d'idées reçues sont encore en vigueur au sujet de cette espèce si proche et pourtant encore méconnue sous bien des aspects., qui conduisent à se tromper sur la « normalité » de Minet. Parfois aussi, ce sont nos attentes, trop précises en vertu d'une histoire précédente avec un autre chat de notre vie, ou tout simplement inappropriées par rapport au chat en général et à Minet en particulier : le plus beau chat du monde ne peut donner que ce qu'il a.



Si l'espèce féline vous passionne et que vous souhaitez mieux la comprendre, réactualiser vos connaissances et développer une approche de la cohabitation avec le chat basée sur l'équilibre entre nos deux espèces, vous pouvez rejoindre la journée de stage « Chat va bien, merci ! » le 12 Décembre en visioconférence animée par Sonia Paeleman.


Sonia Paeleman, comportementaliste spécialiste du chat, formatrice Animautopia, auteur du livre "Comprendre votre chat"

Son site internet : http://bienvivreavecsonchat.com/

Où trouver son livre : aux Editions l'Opportun



Posts récents

Voir tout