top of page

Les comportements ludiques chez les animaux


Les comportements ludiques chez les animaux

Les comportements ludiques des animaux, surtout présents chez les juvéniles, mais qu’on retrouve également chez les adultes, y compris dans la nature, ont plusieurs fonctions:


Ils participent à la socialisation de l’individu: ils permettent en effet de tisser des liens, de développer les codes sociaux... Même si c’est particulièrement vrai pour les espèces sociales, le jeu joue également un rôle pour les espèces solitaires. Le chat, par exemple, apprendra au cours de séance de jeu avec sa fratrie les limites à ne pas franchir dans les interactions avec ses congénères ou avec d’autres animaux, humains ou non : c’est ce qu’on appelle l’inhibition des morsures et griffures.

⏺ Ils contribuent au développement de la motricité: en jouant, l’animal expérimente, teste, entraîne et renforce ses fonctions motrices et ses réflexes. Cela lui sera utile pour la chasse, mais aussi pour se défendre en cas de conflit ou d’attaque.


Ils affinent les fonctions cognitives: le fait d’interagir avec son environnement permet à l’animal d’apprendre et d’emmagasiner des connaissances qui lui seront utiles tout au long de sa vie.


Le jeu peut aussi dans certains contextes servir à évacuer d’éventuelles tensions ou une énergie accumulée, comme on peut le voir chez le chat lorsqu’il a ce qu’on appelle communément son « quart d’heure de folie » ou chez le chien qui peut se mettre à courir comme un fou en début de balade après une longue journée seule à la maison.

Dans le cadre de la relation humain-animal, le jeu peut enfin être un moyen de tisser et de renforcer des liens, et aider à une bonne familiarisation via des activités positives partagées. Alors n'hésitez pas à jouer avec votre animal, en lui proposant des séances adaptées à son espèce, à son profil et à son âge. ;)


Jouer avec on animal est un bon moyen de tisser des liens

32 vues0 commentaire

Comments


bottom of page